L'Ainpact Bourg-en-Bresse

Cuba sans Castro


C’est une page historique qui se tourne cette semaine à Cuba. Près de soixante ans après la révolution de 1959, Cuba aura pour la première fois, un dirigeant qui ne s’appellera pas Castro, et qui incarnera une nouvelle génération n’ayant pas exercé le pouvoir. Depuis la révolution de 1959, le pays n'a connu qu'une seule véritable transition à sa tête, en 2006, quand Fidel Castro a passé le témoin à son frère cadet, Raul Castro. Désormais, c'est ce dernier qui va quitter l'arène politique. L’heure de faire un bilan non seulement de la gestion de Raul durant les dix dernières années, mais également de la révolution cubaine, qui fêtera ses 60 ans en 2019. Raul n’est pas Fidel et il ne restera certainement pas dans les cœurs des Cubains comme c’est le cas pour son frère. Peur ? conservatisme ? Ingérence de l’opposition ? Son bilan reste mitigé pour les Cubains. Miguel Diaz-Canel, son successeur, est prévenu : Cuba cherche toujours à retrouver un semblant de stabilité économique.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer