L'Ainpact Bourg-en-Bresse

France : Sauve qui Pont !


En France, en mai, c’est la fête. La fête du travail, de la rente, de la paresse ! Les experts pointent un impact économique négatif de ces jours fériés qui pourrait atteindre jusqu'à quatre milliards d'euros cette année. En France, le Code du travail reconnaît 11 jours fériés, (dont 6 fêtes religieuses) : le 1er de l’An, le lundi de Pâques, la fête du travail, le jeudi de l’Ascension, l’Armistice de 1945, le lundi de Pentecôte, la fête nationale, l’Assomption, la Toussaint, l’armistice de 1918, et enfin Noël. La France arrive ainsi en huitième position de ce classement mondial, loin derrière l’Inde, la Colombie ou la Finlande (15), à égalité avec l’Italie, le Canada, ou la Chine (11), et devant les États-Unis (10), la Suisse (9), le Royaume-Uni (8), ou le Mexique (7). Et cette année permet aux salariés de bénéficier d'un plus grand nombre de longs week-ends. Les fameux « Ponts ». Si cette situation est rêvée pour les salariés et les professionnels du tourisme, elle est plus difficile à gérer pour les entreprises. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, il faudra attendre l'année 2046 pour avoir une année plus (dés)avantageuse encore !


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer