L'Ainpact Bourg-en-Bresse

Ils brûlent leur Nike


International



Soutenir coûte que coûte son Président peut obliger à avoir de drôles de comportements. C’est le cas du nouveau phénomène américain qui consiste à brûler sa paire de baskets de la marque Nike pour soutenir Trump, ou plutôt dénoncer la marque à la virgule. En effet, alors qu’il n’a plus disputé un match depuis janvier 2017, Colin Kaepernick est toujours le joueur de football américain le plus admiré et le plus détesté au pays de l’oncle Sam. Et pour cause, le quarterback des 49ers de San Francisco est devenu, en 2016, un symbole de la lutte contre le racisme, s’agenouillant ou levant le poing pendant l'hymne national américain, et donc boycottant ce dernier, afin de protester contre les violences policières visant les Noirs. Depuis, aucune équipe ne l’avait recruté, par peur de la controverse.



Coup de tonnerre médiatique, l’équipementier Nike vient d’en faire une de ses égéries aux côtés des stars planétaires Serena Williams et LeBron James afin de fêter les 30 ans du slogan « Just do it ». Une prise de position étonnante et rare pour ce genre d’entreprise d’autant plus que la publicité est sans équivoque. On y voit le visage de Colin Kaepernick, estampillé par cette phrase : « Believe in something, even if it means sacrificing everything » (« Crois en quelque chose, même si cela signifie de tout sacrifier »).



Depuis, les opposants à l'ex-joueur de San Fransisco, se considérant comme de « bons patriotes » et souvent assimilés à des pro-Trump, brûlent leurs produits Nike et publient les images sur les réseaux sociaux.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer