L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Facebook Flux RSS


L’Ain gagné par la folie des lotos


Jeu familial par excellence, le loto puise ses racines dans l’histoire. Nulle réflexion, nulle stratégie, le joueur laisse son destin aux mains du hasard, lui laissant le pouvoir de choisir le vainqueur. Pour conjurer le sort, les participants possèdent leurs propres jetons, ceux qui font gagner. Ils n’achètent que les cartons porteurs de leurs numéros fétiches. Ils placent à côté d’eux un grigri porte-bonheur. Le décor est posé.

"Quine" ! Le cri a jailli du fond de la salle. Des murmures de déception se font entendre çà et là : "ah flûte alors, j’attendais le 29". "Et moi le 90. Il sort jamais le 90. A croire qu’ils n’ont pas mis la boule ! Je vais bien finir par en gagner une ce soir." Voilà, tout est (presque) dit sur les raisons qui font de ce jeu plus qu’un loisir dominical, presque une passion pour des joueurs de plus en plus nombreux. Faut dire qu’ils n’ont que l’embarras du choix pour vivre la fièvre de l’attente, le samedi soir ou le dimanche après-midi. C’est devenu en quelques années, la manifestation la plus prisée par les responsables d’association. Fini le temps des concours de belote ou de tarot, qui ne rassemblent plus que quelques anciens du village. Le loto, lui, attire toutes les générations, des plus jeunes aux plus âgés. Outre l’aspect convivial indéniable, le loto est aussi une garantie d’une recette assurée pour l’association. Difficile de faire avouer le montant du bénéfice réalisé, mais on peut raisonnablement le situer dans une fourchette allant de 2 000 à 5 000 €, ce dernier montant atteint par des "gros" lotos réunissant plus de 400 personnes. La buvette et la vente de crêpes et de hot-dogs aide à gonfler le chiffre d’affaires. Pour une petite association locale, cette recette permet l’achat d’équipements ou de matériels indispensables à son fonctionnement. Pas étonnant donc que, durant les périodes d’octobre à novembre ou de février à mars, on puisse trouver jusqu’à 5 ou 6 lotos dans un rayon de 30 km.



Loto_Lots_departement_ain



Des organisations très différentes



Le loto est une véritable institution historique dans certaines régions de France. Dans l’Ain, il y en avait peu jusqu’aux années 80. Puis il s’est installé petit à petit dans le paysage, avec des organisations complètement disparates. Ici, par exemple, certaines associations faisaient payer les cartons à chaque partie, ce qui représentait un budget énorme pour les familles. Là, le prix du carton pouvait atteindre jusqu’à 50 €, prix justifié par la dotation d’un super gros lot, voiture ou voyage exceptionnel. Le législateur a assaini la situation (voir ci-après). Certes toutes les organisations ne sont pas identiques et conformes au loto historique. Celui-ci prévoit l’achat de cartons valables pour toutes les parties, et le tirage, à chaque partie, d’une quine (ligne complète), d’une double-quine (deux lignes) et du carton plein. Certains organisateurs préfèrent supprimer le tirage des quines et des double-quines. Le nombre de parties jouées est aussi variable, de 8 à 20 parties. Parfois, on revend des nouveaux cartons pour la super-méga-partie. L’informatique a fait son apparition, et peut être un outil précieux pour les organisateurs. Cela permet le tirage des numéros, l’affichage des numéros sortis, et même de connaître en temps réel le numéro du carton gagnant. Une modernité pas toujours bien acceptée par les participants qui préfèrent, et de loin, le bruit du boulier actionné devant leurs yeux très attentifs. Pas question de faire confiance à une machine.



Aujourd’hui dimanche, c’est loto !



Pour illustrer un dossier sur les lotos, rien de tel que de se plonger dans l’univers "impitoyable" des lotos dominicaux. Direction salle de la Croix-Blanche à Bourg-en-Bresse où l’association « les Sorties du Cœur 01 » organise leur manifestation. La salle n’est pas grande et garnie aux 3/4, à vue de nez entre 120 et 150 personnes présentes. La Présidente, Anne-Marie Oyselet est au micro pour annoncer les numéros des boules sorties du boulier. Lors de la pause, elle nous précise que les bénéfices des manifestations servent à financer des sorties pour des personnes âgées et dépendantes ou handicapées. « La manifestation qui nous rapporte le plus, ce n’est pas le loto mais l’emballage des cadeaux que nous faisons pendant 2 mois dans les grandes surfaces ». Pas de grand écran pour visualiser les numéros sortis, mais un astucieux tableau où les numéros sortis sont découverts. L’ambiance est très bon enfant et Anne-Marie n’hésite pas à mettre du sien pour égayer la litanie des numéros.



Loto_Laurassociation_-_Multi_generation



Le club Loisirs et Amitié de Mézériat est la seconde destination de l’après-midi. La salle des fêtes est pratiquement pleine, assurément plus de 300 personnes ont répondu à l’appel des responsables du club, « principalement nos adhérents et leur famille, et les membres des clubs voisins » nous précise Lucette Richard la présidente du club. « Avant on organisait un thé dansant, mais ça ne faisait plus recette. C’est la deuxième année qu’on fait un loto. C’est un gros travail pour les 16 membres du bureau, mais ça rapporte. La dotation est inférieure à 2 000 €. On fait 4 cartons pour 20 €, on n’a pas le droit d’afficher un prix supérieur ». C’est exact madame la présidente ! L’ambiance est très studieuse, juste troublée par une erreur d’affichage du dernier numéro sorti. Après les rires et les moqueries de circonstance, la partie reprend, et le silence se fait dans les rangs. Ici, on ne joue qu’au carton plein et la concentration est maximale. La partie pour le gros lot, une télé 102 cm, n’a pas encore commencé, il est temps de s’éclipser.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Le radeau de la méduse

Publié le 30/03/2018

Hommage au courage

Publié le 30/03/2018

Sidaction

Publié le 22/03/2018

La bataille de l’eau

Publié le 22/03/2018

Dossier Génération Séniors

Publié le 20/10/2017

Comment draguaient nos aïeux ?

Publié le 01/02/2017

Un tour du monde des mariages

Publié le 19/01/2017

Une retraite à l’étranger

Publié le 27/10/2016

L' Univers du Chocolat

Publié le 24/10/2016



© 2016-2018 L'Ainpact Bourg-en-Bresse • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales