L'Ainpact Bourg-en-Bresse

Le bridge, loisir de senior ? Vraiment ?

  • Éric Villedieu, président du club de bridge de Bourg-en-Bresse
  • Éric Villedieu, président du club de bridge de Bourg-en-Bresse
Loisir de personnes âgées, jeu de cartes réservé à une certaine classe sociale… Le bridge souffre depuis de nombreuses années d’une image clivante et qui lui colle à la peau. À Bourg-en-Bresse, ils sont 150 à le pratiquer au club de la ville. Rencontre.

Séniors, une nouvelle jeunesse



Ils ont les cheveux blancs, jouent en charentaises, fument la pipe, sont équipés de leur pilulier et patientent jusqu’à une heure pour étudier une donne, ce sont les joueurs de bridge. « Je confirme, c’est bien l’image qui perdure, que la Fédération et les présidents de club, nous tentons de changer », sourit Éric Villedieu, président du club de bridge de Bourg-en-Bresse. Et pour mettre à mal ces clichés, la Fédération française de bridge a même lancé, fin août une campagne publicitaire nationale sur les ondes radio pour vanter la discipline et surtout, pour attirer les plus jeunes.



Le club bressan n’échappe pas à cette envie de jeunesse. Fort de 150 adhérents, il propose des cours d’initiation dans certains collèges de Bourg-en-Bresse et de Péronnas. « C’est une activité initiée depuis 4 ans et poussée par la Fédération. On essaie de faire connaitre le bridge auprès des jeunes. C’est quelque chose qui marche bien. Les initiateurs sont bénévoles, ils sont retraités », explique le président. Il faut dire qu’en plus d’avoir du temps libre à consacrer aux collégiens, le club bressan n’échappe pas à la règle : à quelques exceptions près, il se compose essentiellement de retraités et possède une moyenne d’âge avoisinant les 70 ans.



D’où l’intérêt des partenariats avec les collèges. « Ça se développe plutôt bien, le hic, ce sont les retombées. Elles sont limitées sur le court terme. En 6e, même s’ils sont intéressés par le bridge, on sait que c’est un âge où ils ont besoin de bouger et l’activité loisir est très concurrentielle, tandis que le bridge demande de la patience, surtout dans l’apprentissage », analyse Éric Villedieu. Un point faible à l’heure du 2.0 et de la rapidité des besoins.



« S’il y a un Bruel qui s’ignore, on prend ! »



Mais le président ne désespère pas. « À moyen terme, ça aura un impact sur la reconnaissance du bridge. Plus on en parle dans les milieux scolaires, plus ils en parlent à leurs copains, à leur famille… Ce qui nous manque également, c’est la tranche d’âge des jeunes actifs, et c’est celle que l’on souhaite atteindre. Il nous manque aussi quelqu’un de charismatique qui fait connaitre le jeu. Le poker a eu la chance d’avoir Patrick Bruel, ça a bien aidé pour son développement en France. S’il y a un Bruel qui s’ignore, on prend ! », plaisante-t-il.



Mais qu’on ne s’y trompe pas, le bridge a ses propres atouts. « Quand on y goûte on se rend compte que c’est très différent des autres jeux, il n’y a pas la place pour le hasard, c’est quelque chose de vite très passionnant mais encore faut-il faire l’effort de l’apprentissage, d’ouvrir la première porte. » Stratégie, capacité d’analyse, mémorisation, concentration mais aussi esprit d’équipe et de compétition lors des tournois, les compétences nécessaires à sa pratique intéressent souvent les jeunes et moins jeunes personnes soucieuses de se canaliser le temps d’une partie.



L’occasion aussi de pratiquer une activité ouverte à tous et dont les membres viennent de tous les milieux sociaux. « Autant je ne peux casser l’image du bridge joué par les personnes âgées, autant je peux casser celle d’un jeu plutôt élitiste. Ce n’est plus du tout le cas. D’autant plus que le bridge ne coûte pas cher à pratiquer », conclut Éric Villedieu.


Pour découvrir le bridge

• Tournois habituels : lundi, mercredi et vendredi après-midi, et jeudi soir

• Enseignement : lundi à 18 h 30 pour les élèves de 2ème année / Vendredi matin pour un groupe d’élèves désirant intégrer les tournois de régularité

• Cours de perfectionnement : mardi soir, pour le programme et les horaires s’adresser à Éric Villedieu au 06 20 95 63 32 ou par e-mail : ricou.v@wanadoo.fr


Pour plus d’infos : bridgeclubdebourg.free.fr


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer