L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Facebook Flux RSS


Smic, santé, tarifs réglementés… Ce qui a changé depuis le 1er janvier


VIE QUOTIDIENNE – Malus automobile, stationnement payant, Smic, plafond de la sécurité sociale, tarifs du gaz, bulletin de paie, jour de carence, vaccins obligatoires, prix du timbre, publicités pour enfants... À chacun ses bonnes résolutions ! Du côté de l’administration, elles impacteront désormais votre vie quotidienne. Tour d’horizon des changements du 1er janvier.

Les automobilistes, ces bons payeurs



Dès qu’il s’agit d’augmentations, l’automobiliste se sent visé. À juste titre. Depuis le 1er janvier, une série de mesures percute son portefeuille de plein fouet. D’abord quand il sera à l’arrêt. Alors que le PV de stationnement était à un tarif unique pour toutes les villes françaises, soit 17€, désormais chacune décide à la tête du client. De 10 à 60€, sur les 800 localités françaises concernées, 300 sont aujourd’hui capables de délivrer le fameux et nouveau FPS : Forfait de post-stationnement. Et c’est la métropole de Lyon qui remporte le record de la sanction, avec un tarif atteignant les 60 euros dans le centre ! Viennent ensuite Paris et Neuilly-sur-Seine avec 50 euros pour un stationnement gênant ou impayé. Dans certaines grandes villes comme Bordeaux, Metz ou Marseille, ce sont même des sociétés privées qui sont chargées de verbaliser, en collaboration avec la Police municipale. Nouveauté à l’horodateur, en 2018, les villes s’équiperont de plus en plus d’un système d’entrée de plaque d’immatriculation. Inutile de favoriser la générosité des automobilistes entre eux lorsque leur ticket est encore valable.



Côté assurances, la loi de finances pour 2018 modifie à la hausse, le barème du malus automobile qui s’applique à l’achat des modèles les plus polluants en émission de CO2, tandis que certaines compagnies en ont profité pour augmenter leurs tarifs de +2 à +3%, se justifiant de l’augmentation du prix des réparations mécaniques.



Une fois sur la route, l’automobiliste n’est pas au bout de ses peines financières. Le gouvernement applique désormais la hausse de la taxe carbone sur les produits pétroliers. Une répercussion qui pourrait aller de + 3€ par plein pour le gazole et de + 1,90€ pour l’essence.



Bonne nouvelle enfin, les tarifs des péages n’ont pas augmenté au 1er janvier ! Mais au 1er février… Une hausse estimée de +1 à +4% selon les réseaux de péages. Pas plus de 2,04% pour les trois plus grands : Vinci, APRR et Sanef, entre 3 et 4% pour les secondaires.



Seule réelle bonne annonce, les automobilistes qui décideront de vendre leur vieille voiture datant d’avant 1997, pourront recevoir de 1000 à 2000 € pour un nouvel achat d’automobile. Mieux, cette prime s’élèvera à 2500€ si ce dernier concerne un véhicule électrique.



Les tarifs réglementés et augmentés



Depuis le 1er janvier dernier, les tarifs réglementés de vente du gaz hors taxes d’Engie ont augmenté en moyenne de 2,3 % par rapport au barème en vigueur en décembre 2017.



Pour les particuliers, le prix du timbre vert, concernant les plis distribués sous 48 heures en France métropolitaine, passe de 0,73 € à 0,80 €. Celui du timbre rouge, des lettres prioritaires, sera porté à 0,95 € contre 0,85 € auparavant. L’« Ecopli », formule la plus économique (envoi en quatre jours en moyenne), a augmenté de 0,71 € à 0,78 €. Enfin, les tarifs « Colissimo », augmentent quant à eux de 1,5 %. En moyenne, les tarifs du courrier subissent une hausse de 4,7%.



Étonnamment, le prix de certaines marques de cigarettes ont baissé de 20 centimes. En cause ? Un ajustement des fabricants. Dès mars, la hausse de 1€10 par paquet prévue par le gouvernement aura bien lieu.



La santé toujours impactée



L’affaire avait fait grand bruit. Chaque enfant né après le 1er janvier se verra octroyer non plus trois (diphtérie, tétanos et poliomyélite) mais onze vaccins. Car se sont ajoutés coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque et méningocoque C. Tous seront obligatoires en collectivité, soit à la crèche ou à l’école.



Coltramyl, Miorel, Myoplege... Si vous êtes sujet au mal de dos, vous connaissez peut-être ces médicaments à base de thiocolchicoside sous forme de comprimés ou de gélules. Depuis le 2 janvier, ils ne sont plus remboursés.



Le forfait hospitalier augmente de 2€ pour atteindre 20 euros par jour. Une dépense prise en charge par les complémentaires santé. En revanche, pour les séjours en psychiatrie, il passe à 15€ contre 13,50 € jusqu’à présent.



Les personnes atteintes du sida ou d’une hépatite virale, pourront désormais recevoir après leur décès des soins funéraires visant à la conservation des corps, comme la thanatopraxie. Une méthode qui leur était interdite depuis 1986 et qui le restera dans le cas de personnes décédées de la maladie de Creutzfeld-Jakob, de la rage, du choléra ou de la peste.



La publicité commerciale à destination des enfants de moins de 12 ans dans les programmes jeunesse de la télévision publique est proscrite. Cette restriction s’applique durant la diffusion de ces programmes ainsi que pendant un délai de 15 minutes avant et après cette diffusion. L’objectif ? Lutter contre l’obésité infantile.



Quid des revenus et fiscalités 2018



Le nouveau montant du Smic brut horaire est porté à 9,88 €, soit une revalorisation de 1,24%. Un brut mensuel qui s’élèvera donc à 1498€ pour 35 heures. C’est environ 20€ de plus que le salarié au Smic percevra dès janvier.



Le taux de la Contribution sociale généralisée (CSG) est passé de 7,5% à 9,2%. Une hausse qui doit compenser la baisse des cotisations sociales salariales de 2,2 points. Pour connaître les conséquences sur son portefeuille, le site www.economie.gouv.fr propose un simulateur de pouvoir d’achat, simple d’utilisation. Tout comme la nouvelle fiche de paie. En effet, sur la base d’un nouveau modèle plus compréhensible, le bulletin de paie simplifié est maintenant généralisé à toutes les entreprises.



Mais aussi…



Le plafond 2018 de la sécurité sociale est revalorisé de
1,28 % par rapport au plafond 2017. Réévalué chaque année en fonction de l’évolution des salaires, ce plafond est utilisé pour le calcul de certaines cotisations sociales et prestations de la Sécurité sociale ainsi que du montant du remboursement des frais de santé de certaines mutuelles.



Justifiant sa proposition sur le principe de l’équité entre salariés du public et du privé, Emmanuel Macron avait annoncé sa volonté de rétablir le jour de carence pour maladie des agents publics, qu’ils soient fonctionnaires et contractuels. Depuis le 1er janvier, voilà chose faite. La rémunération est due à partir du second jour de l’arrêt maladie.



Exit les microbilles et autres cotons-tiges en plastique. Les deux sont désormais interdits à la vente, le premier lorsqu’il est ajouté à certains dentifrices, gels de douche, masques ou gommages, le second pour cause de pollution des mers et océans et de danger pour la faune. C’est la ouate biodégradable et compostable qu’on préfère !



Ça tourne dans les abattoirs. En effet, ces établissements seront désormais dans l’obligation de s’équiper de système de vidéosurveillance sur tous les lieux d’acheminement, d’hébergement, d’immobilisation, d’étourdissement, d’abattage et de mise à mort des animaux.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Le service national universel

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

Les oracles du Mondial

Publié le 22/06/2018

Bac Philo 2018

Publié le 22/06/2018

SNCF : projet adopté

Publié le 15/06/2018

Une poignée de main

Publié le 15/06/2018

Une impression 3D en…béton

Publié le 07/06/2018

Tabac, la chute continue

Publié le 01/06/2018

L’avortement dans le Monde

Publié le 01/06/2018

France : Gay Pride

Publié le 28/05/2018

INTERNATIONAL : Roi(s) du Monde

Publié le 28/05/2018

De quoi devenir « Dengue » ?

Publié le 17/05/2018

Le retour de la Mer d’Aral

Publié le 17/05/2018

Le cinéma se porte bien

Publié le 14/05/2018

Le diesel au musée

Publié le 14/05/2018

France : Sauve qui Pont !

Publié le 04/05/2018

ABBA For Ever ?

Publié le 04/05/2018

Les tatouages sonores

Publié le 29/04/2018

La reconnaissance faciale

Publié le 29/04/2018

Total contre EDF

Publié le 25/04/2018

Cuba sans Castro

Publié le 25/04/2018

Le radeau de la méduse

Publié le 30/03/2018

Hommage au courage

Publié le 30/03/2018

Sidaction

Publié le 22/03/2018

La bataille de l’eau

Publié le 22/03/2018

Dossier Génération Séniors

Publié le 20/10/2017

Comment draguaient nos aïeux ?

Publié le 01/02/2017

Un tour du monde des mariages

Publié le 19/01/2017

Une retraite à l’étranger

Publié le 27/10/2016

L' Univers du Chocolat

Publié le 24/10/2016



© 2016-2018 L'Ainpact Bourg-en-Bresse • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales