L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Facebook Flux RSS


Spécial auto/moto - Portrait d’Aurélie Gourreau, mécanicienne automobile


Elle a les mains dans le cambouis et la salopette rouge du mécano. Dans l’univers très masculin d’un garage automobile, on trouve souvent les femmes à l’accueil ou derrière un écran d’ordinateur. Plus rarement sous le capot automobile. Pourtant, au garage Citroën de Bourg-en-Bresse, deux femmes exercent le métier de mécaniciennes. Sydney est apprentie et Aurélie Gourreau est salariée depuis 5 ans.

Le mécano est une femme



Aurélie Gourreau a repris ses études à l’âge de 26 ans pour suivre sa passion. «Je travaillais dans le commerce alimentaire mais j’ai toujours adoré la mécanique. J’ai intégré l’entreprise Citroën par le biais d’un contrat d’apprentissage, une formation adulte CAP et le Bac Pro en 2 ans. J’ai été embauchée à la suite.» Un coming out réussi et rendu possible par l’évolution de la société. «Il y a 15 ans en arrière, ce n’était pas évident de se faire une place. Les mentalités ont évolué et je n’ai pas à me plaindre. On a la chance d’avoir une équipe sympa et j’ai un conjoint qui m’a soutenu dans mon parcours. Il travaille lui-même dans la vente automobile. »



Petite déjà, Aurélie préférait jouer aux Playmobil et aux petites voitures plutôt qu’à la poupée. La mécanique, elle a baigné dedans dès son plus jeune âge. Son père aussi était mécanicien, et elle passait des heures à le regarder travailler. Question de tempérament et d’environnement familial. «C’est vrai que c’est peut-être moins évident pour quelqu’un qui n’a jamais touché un outil de sa vie, mais on peut tout apprendre. Pour autant, je ne me sens pas à part. J’ai des amies qui exercent aussi des métiers d’hommes, mais on reste des filles. Même si je ne suis pas très coquette, j’ai des passions très féminines, comme la Pole dance que j’exerce dans une école à Bourg-en-Bresse depuis 3 ans». Graissage, vidange, changement de la boîte de vitesse, dans un garage, il faut savoir tout faire comme les hommes. «Faut être honnête, il arrive qu’on ait besoin d’aide, d’un point de vue physique, quand les pièces sont grippées par exemple, on est obligé de demander de l’aide. Mais c’est assez rare». Au garage, Aurélie s’est vite adaptée et blague comme ses collègues masculins. Ce sont finalement les clients qui sont parfois un peu surpris de la voir. «Je n’ai pas de réflexion désobligeante, je suscite seulement de l’intérêt ou de la curiosité».



Petite maison, mais grand garage



Quand elle quitte le garage automobile, c’est pour en retrouver un autre, le sien cette fois, où l’attendent 6 ou 7 véhicules personnelles. «Mon conjoint et moi aimons les vieilles voitures et j’ai beaucoup de BMW ». Un modèle en particulier : la série 7 E38. «C’est une grosse berline des années 90 qui a eu beaucoup de succès. Elles étaient assez inabordables et aujourd’hui, les passionnés peuvent se les payer». Avec son conjoint, ils organisent et participent à des rassemblements de passionnés. «Mon conjoint anime un forum. On organise des rassemblements pour se rencontrer une ou deux fois par an. C’est une réunion entre passionnés, un rassemblement statique ou une balade. Le prochain aura lieu le week-end de la pentecôte chez moi à Saint-Genis-sur-Menthon. 45 personnes seront présentes.» Et une affaire de spécialistes finalement ouverte à tous.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Les Ainfos du monde

Publié le 22/03/2019

Les Ainfos du monde

Publié le 04/03/2019

Les Ainfos du monde

Publié le 22/02/2019

Les Ainfos du monde

Publié le 15/02/2019

Les Ainfos du monde

Publié le 11/02/2019

Un avenir rédempteur ?

Publié le 04/01/2019

Contes et légendes

Publié le 14/12/2018

Le cadavre de la honte

Publié le 23/11/2018

Calendrier des facteurs

Publié le 16/11/2018

Mariage temporaire

Publié le 02/11/2018

Nulle part ailleurs

Publié le 02/11/2018

Une vache dans la piscine

Publié le 22/10/2018

Il entre dans un bar au galop

Publié le 05/10/2018

Le selfie tue

Publié le 05/10/2018

Manuel Valls, l’Européen

Publié le 28/09/2018

Au revoir Monsieur Piat

Publié le 21/09/2018

Ils brûlent leur Nike

Publié le 07/09/2018

Le service national universel

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

Les oracles du Mondial

Publié le 22/06/2018

Bac Philo 2018

Publié le 22/06/2018

SNCF : projet adopté

Publié le 15/06/2018

Une poignée de main

Publié le 15/06/2018

Une impression 3D en…béton

Publié le 07/06/2018

Tabac, la chute continue

Publié le 01/06/2018

L’avortement dans le Monde

Publié le 01/06/2018

France : Gay Pride

Publié le 28/05/2018

INTERNATIONAL : Roi(s) du Monde

Publié le 28/05/2018

De quoi devenir « Dengue » ?

Publié le 17/05/2018

Le retour de la Mer d’Aral

Publié le 17/05/2018

Le cinéma se porte bien

Publié le 14/05/2018

Le diesel au musée

Publié le 14/05/2018

France : Sauve qui Pont !

Publié le 04/05/2018

ABBA For Ever ?

Publié le 04/05/2018

Les tatouages sonores

Publié le 29/04/2018

La reconnaissance faciale

Publié le 29/04/2018

Total contre EDF

Publié le 25/04/2018

Cuba sans Castro

Publié le 25/04/2018



© 2016-2019 L'Ainpact Bourg-en-Bresse • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales