L'Ainpact Bourg-en-Bresse

Tabac, la chute continue


Un million de Français qui fumaient chaque jour ont arrêté en l'espace d'un an, s'est félicitée lundi 28 mai 2018 la ministre de la Santé Agnès Buzyn, en insistant sur l'importance de l'augmentation des prix du tabac. En 2017, 26,9% des 18-75 ans fumaient chaque jour, contre 29,4% un an auparavant, selon des chiffres dévoilés par le ministère. "Ces résultats sont encourageants, ils marquent une rupture", a déclaré Mme Buzyn lors d'une conférence de presse.



"Avec la hausse de la fiscalité, nous pouvons espérer que ces résultats soient pérennes", a-t-elle ajouté. L'une des tendances marquantes est la baisse parmi les fumeurs les plus défavorisés pour "la première fois depuis 2000", selon le ministère. "Le tabac est un vecteur d'inégalités. Il pèse particulièrement sur les plus défavorisés et cela s'aggrave", a commenté la ministre.



Mme Buzyn a mis en œuvre le passage du prix du paquet de cigarettes à 10 euros d'ici novembre 2020, par le biais de plusieurs augmentations successives. Au premier trimestre 2018, les ventes de tabac avaient chuté de 9,1% en un an. Et en mars, juste après la hausse d'un euro du prix du paquet de cigarettes, les ventes ont perdu près de 20%. Outre la question du prix, les traitements anti-tabac ont progressivement commencé à être remboursés. Cette prise en charge va remplacer le forfait de 150 euros par an qui couvrait jusque-là les substituts nicotiniques (patchs, gommes, pastilles, inhaleurs) prescrits sur ordonnance.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer