L'Ainpact Bourg-en-Bresse

Total contre EDF


C’est un match dont les points se comptent en millions. Le 18 avril, Patrick Pouyanné, le PDG de Total, a annoncé le rachat de Direct Energie. Les deux parties ont révélé un accord visant la reprise par la compagnie pétrolière pour 1,4 milliard d’euros. À raison de 42 euros par action, l’offre valorise Direct Energie à 1,9 milliards. Rappelons que ce marché est ouvert à la concurrence depuis 15 ans et les chiffres montrent qu’encore 50% des Français ne savent pas qu’ils peuvent changer de fournisseur. Deux exemples, déjà anciens, sont à rappeler. Lorsque le marché de la concurrence s’ouvre dans la plus grande confusion aux particuliers, Christine Lagarde, ministre de l’Économie, conseille de garder les tarifs réglementés (l’État est actionnaire d’EDF). Quelques mois après, les agences immobilières ajoutent dans le bail proposé aux locataires une clause leur interdisant de quitter ces tarifs ! Total, entré officiellement sur ce marché en 2016 avec le rachat du belge Lampiris, veut en effet devenir le premier opérateur alternatif sur ce secteur énergique. EDF conserve tout de même 83 % du marché résidentiel mais perd actuellement 100 000 clients par mois. Le marché français de l’électricité et du gaz devient un marché global de l’énergie et Total se prépare ainsi à la fin de l’ère pétrolière !
Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer