L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Facebook Flux RSS


Une semaine du goût à croquer !


Une semaine culinaire : une invention « so french » ! Et pour le plus grand plaisir des papilles, la Semaine du goût revient cette année encore, du 8 au 14 octobre. Dans des écoles, des collèges, des entreprises, des grands restaurants ou même dans des fermes, de nombreux événements sont prévus à travers toute la France pour rappeler l’importance de la gastronomie française.

Semaine du goût



Les 3 événements de l’édition 2018



« Les Leçons de Goût® » destinées aux plus jeunes, permettent à des professionnels du métiers (chefs, producteurs, artisans ou agriculteurs) de partager leurs connaissances dans des classes de maternelle et de primaire, sensibilisant ainsi les générations futures au bien manger. Les passeurs de goût partagent leur passion en proposant de délicieuses activités ludiques et pédagogiques aux jeunes gourmets.



« La Grande Tablée du Goût » destinée aux plus fines bouches est un événement où trois grands chefs, cette année Michel Roth, Pierre Sang et Clémentine du blog « Clemfoodie », vont réaliser un menu qui sera servi dans un lieu encore tenu secret à Paris



« La rencontre avec les chefs de demain », permet aux grands chefs de rencontrer les jeunes qui se forment à leurs métiers (étudiants cuisine et salle des lycées hôteliers de France et CFA niveau BTS). Une journée dédiée à la transmission au travers des ateliers expérientiels et à la rencontre exceptionnelle de deux générations de passionnés. Essentiellement pour se dire que la gastronomie française a encore de beaux jours devant elle.



Cuisinez comme un chef !



Apprendre à cuire à la perfection le poulet de Bresse, savoir marier la crème de Bresse, passer maître en art du foie gras, réaliser avec facilité une bûche de Noël, ou encore préparer en tartare, en gravlax ou à basse température une canette. Vous en rêvez ? La Chambre des métiers et de l’artisanat de l’Ain vous le propose grâce à 14 ateliers culinaires répartis sur tout le territoire.



En effet, dans le cadre de La Cité du goût et des saveurs, les chefs vont redoubler de pédagogie pour promouvoir, former et informer sur le « bien manger », le goût et la gastronomie. Concrètement, inspirée par la chambre de Métiers des Côtes d’Armor qui a créé sa Cité du Goût et des Saveurs en 2003, l’institution aindinoise tente ainsi de promouvoir l’artisanat alimentaire, de rapprocher l’artisan du consommateur, de faire connaître les professionnels alimentaires locaux et les spécialités de la région et de maintenir une économie locale en accompagnant les petites entreprises dans les évolutions de consommation.



Des fans de cuisine aux débutants, ces ateliers culinaires sont ouverts à tous. Ils coûtent entre 50 et 90€. Des bons cadeaux d’ateliers culinaires sont également disponibles.



Pour aller plus loin, le catalogue de la programmation est disponible sur le site web de la Chambre des métiers. Plus d’infos ou réservation au 04 74 47 49 00 ou par mail citedugoutetdessaveurs@cma-ain.fr



Quelques exemples à ne pas manquer



• Jeudi 22 novembre de 15 à 18 h, dans les locaux de Haut-Bugey Événements à Arbent

Avec le Chef Richard Soibinet – Chef à domicile

Thème : Cuisine d’automne, la gigolette de volaille farcie aux saveurs des bois ; caviar d’écrevisses et crème de Bresse ; galettes de gaudes

Prix : 55 € par participant /Groupe de 8 personnes



Mercredi 5 décembre de 16 h 30 à 19 h 30, au Crédit Agricole Centre-Est Espace Kennedy de Bourg-en-Bresse

Avec la Chef Cécile Beaud - Cake designer

Thème : Décoration d’un cup-cake, techniques de base et création de roses en pâte à sucre selon différentes confections (matières premières comestibles)

Prix : 55 € par participant /Groupe de 8 personnes



Mardi 18 décembre de 14 h à 17 h, au CECOF Centre de Formation Apprentis, à Ambérieu-en-Bugey

Avec le Chef Lionel Guillemaud - Professeur de pâtisserie

Thème : Création d’une bûche de Noël, biscuit moelleux amande, crémeux vanille, diplomate praliné et noisettes caramélisées.

Prix : 65 € par participant /Groupe de 8 personnes



Le goût, une histoire à la française



S’il y a bien des gourmands sur cette planète, ce sont les français. Ce n’est pas pour rien que notre gastronomie est réputée dans le monde entier. Alors, pour ne pas que la tradition du bien manger se perde, les industriels français du secteur du sucre en partenariat avec Jean-Luc Petitrenaud, journaliste culinaire, ont inventé, en 1990, la Journée du Goût. En premier lieu, l’objectif de cette journée était de contrer la mode du fringant « light ». Rapidement l’évènement est devenu la « semaine du goût », pour plus de plaisir. Son but ? Éduquer les consommateurs, et surtout les enfants, aux goûts. Le Ministère de l’Éducation nationale est d’ailleurs partenaire de l’évènement.



Depuis la Suisse a adopté l’idée en 2001 et plusieurs pays ont suivi. Mais contrairement à la fête de la musique, l’évènement n’est pas coordonné au niveau mondial.



Le chocolat, stimulant et apaisant universel



Le 11 octobre prochain, de 14h à 16h, à l’espace des usagers, le Centre psychothérapique de l’Ain propose, dans le cadre de la semaine du goût, un atelier « Chocolat Rencontre », en présence de Monsieur Bouvard, éminent artisan pâtissier-chocolatier de Bourg en Bresse.



Devenez ambassadeur de la semaine du goût



Un chef, tout le matériel de cuisine (table, ustensiles, kit de dégustation…), les ingrédients pour les recettes et même un kit de communication, la Semaine du Goût® propose au plus grand nombre (collectivités locales, commerçants, marchés, maisons de retraite, entreprises…) de quoi dynamiser leur démarche éducative et gourmande avec des animations cuisinantes clé en main.



Dégustation, atelier participatif, animation… en association avec « L’atelier des Chefs ;» et « Restolib », tout le monde peut donc participer au « bien manger».


La baguette, candidate à l’Unesco

Voilà plusieurs mois qu’on en parle. La baguette française est candidate au patrimoine mondial immatériel de l’Unesco. Et la nomination de la pizza napolitaine en décembre dernier a fini de raviver la soif de reconnaissance à la mode cocorico. Véritables symboles de la France, près de 32 millions de baguettes sont vendues chaque jour, dont plus d’un million rien qu’à Paris.



Alors, dimanche 23 septembre dernier, la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF) a reformulé son intention de déposer un dossier au Conseil de Paris avant de le transmettre au Ministère de la Culture qui devra le présenter dès janvier 2019. Ce projet sera également consulté par le comité du Patrimoine ethnologique et immatériel. Début mars, c’est à l’Unesco qu’il faudra défendre les couleurs de la baguette où une seule candidature nationale ne sera retenue pour la prochaine session. En lice : le métier de bouquiniste et les bistrots et terrasses de Paris.



Et si la CNBPF monte au créneau, c’est avant tout pour défendre les intérêts des boulangeries traditionnelles et de leur artisans boulangers, trop souvent concurrencés par les boulangeries de chaîne ou de grande surface. 



L’Élysée a apporté son soutien au projet, Emmanuel Macron ayant estimé que « la baguette est enviée dans le monde entier ». Une opinion partagée par Dominique Anracht, Président de la CNPBF : « La première chose que font les étrangers qui passent la frontière est d’aller voir la Tour Eiffel et de manger une baguette. »


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Il entre dans un bar au galop

Publié le 05/10/2018

Le selfie tue

Publié le 05/10/2018

Manuel Valls, l’Européen

Publié le 28/09/2018

Au revoir Monsieur Piat

Publié le 21/09/2018

Ils brûlent leur Nike

Publié le 07/09/2018

Le service national universel

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

Les oracles du Mondial

Publié le 22/06/2018

Bac Philo 2018

Publié le 22/06/2018

SNCF : projet adopté

Publié le 15/06/2018

Une poignée de main

Publié le 15/06/2018

Une impression 3D en…béton

Publié le 07/06/2018

Tabac, la chute continue

Publié le 01/06/2018

L’avortement dans le Monde

Publié le 01/06/2018

France : Gay Pride

Publié le 28/05/2018

INTERNATIONAL : Roi(s) du Monde

Publié le 28/05/2018

De quoi devenir « Dengue » ?

Publié le 17/05/2018

Le retour de la Mer d’Aral

Publié le 17/05/2018

Le cinéma se porte bien

Publié le 14/05/2018

Le diesel au musée

Publié le 14/05/2018

France : Sauve qui Pont !

Publié le 04/05/2018

ABBA For Ever ?

Publié le 04/05/2018

Les tatouages sonores

Publié le 29/04/2018

La reconnaissance faciale

Publié le 29/04/2018

Total contre EDF

Publié le 25/04/2018

Cuba sans Castro

Publié le 25/04/2018

Le radeau de la méduse

Publié le 30/03/2018

Hommage au courage

Publié le 30/03/2018

Sidaction

Publié le 22/03/2018

La bataille de l’eau

Publié le 22/03/2018

Dossier Génération Séniors

Publié le 20/10/2017



© 2016-2018 L'Ainpact Bourg-en-Bresse • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales