L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Facebook Flux RSS


Vers une fin rapide du RSI ?


Visiblement pressé de tenir ses engagements électoraux, Emmanuel Macron compte supprimer le RSI, régime social des indépendants, dès le 1er janvier prochain. Une rapidité qui fait grincer des dents du côté du mastodonte administratif.

Créé en 2006 sous l’impulsion du gouvernement Raffarin, le RSI fête ses 11 ans de critiques. En effet, le régime social des indépendants, cauchemar de ces derniers et largement étrillé dans divers rapports officiels, a rarement fait l’unanimité. Et c’est peu de le dire. Courriers discordants, cotisations mettant en péril l'activité, erreurs de calcul récurrents… Les insatisfactions sont nombreuses pour les 6,6 millions d'artisans, de commerçants et de professions libérales. 76% d’entre eux auraient une appréciation négative des services rendus par le RSI, selon le syndicat des indépendants (SDI). Alors, lorsque la Cour des comptes qualifie sa gestion d’« accident industriel » et qu’une campagne électorale a lieu, le fameux RSI revient au cœur des grognes.



Déclaré en décembre 2016 lors d’un discours en Martinique et explicitement annoté dans son programme électoral, la fin programmée du RSI selon Emmanuel Macron prévoit la création d’un guichet spécifique au sein des Caisses primaires d’assurance maladie du régime général, à l’instar des salariés du secteur privé.



Une rapidité qui soudain inquiète



La réforme devrait, idéalement, produire des bénéfices pour les indépendants. Seulement voilà, la date de dissolution effective du RSI, annoncée en Conseil des ministres le 31 mai dernier, ne fait pas le bonheur de chacun. En effet, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, qui sera présenté dès l’automne 2017, souhaite l’absorption du RSI dès le 1er janvier 2018. Surpris et mécontents de la vitesse de la fatale cessation du RSI, ses dirigeants et administrateurs dénoncent un « 49.3 social ». Ils entament une lutte contre sa disparition et émettront bientôt les orientations qu’ils donneront à ce refus de mourir. « Nous sommes décidés à nous battre », annonçait au Figaro, Bernard Delran, vice-président du RSI.



À suivre…


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Dossier Génération Séniors

Publié le 20/10/2017

Comment draguaient nos aïeux ?

Publié le 01/02/2017

Un tour du monde des mariages

Publié le 19/01/2017

Une retraite à l’étranger

Publié le 27/10/2016

L' Univers du Chocolat

Publié le 24/10/2016



© 2016-2017 L'Ainpact Bourg-en-Bresse • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales