L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Instagram L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Facebook Flux RSS


« Il faut que les gens soient vigilants ! »


Les arnaques virtuelles ont des conséquences bien réelles. Pour les contrer, quoi de mieux qu’une démonstration et des exemples. Conjointement, le groupement de gendarmeries de Bourg-en-Bresse et l’UFC Que choisir de l’Ain tentent de mettre en garde les consommateurs. Explications.

Jeudi 15 octobre dernier, à la Maison de la culture et de la citoyenneté de Bourg-en-Bresse, l'UFC-Que Choisir de l'Ain et le groupement de gendarmerie de la ville organisaient conjointement une réunion publique intitulée «Arnaques sur internet, fraude à la carte bancaire et autres escroqueries... »

Une réunion publique gratuite où un capitaine de gendarmerie s’est chargé de la partie théorique, développant les bonnes pratiques à adopter pour éviter les escroqueries, tandis que Pascal Chenot, conseiller- litige à l’UFC Que choisir de l’Ain, a mis en scène deux cas concrets, l’un sur la fraude bancaire et l’autre sur l’arnaque en ligne. Deux cas auxquels l’association a déjà dû faire face.

« Il faut que les gens soient vigilants, martèle le spécialiste. Ces arnaques ne cessent de s’amplifier. Les escrocs n’ont pas plus de moyens mais plus d’imagination et de façons d’escroquer. Sans faire attention, des gens se font escroquer des sommes importantes et se retrouvent ensuite dans des situations financières assez délicates. » Si les organisateurs revendiquent que leur message s’adresse à tous, les premiers concernés restent « les personnes âgées, les personnes qui ne maitrisent pas les subtilités d’internet et les mails frauduleux, ou encore ceux qui manquent de vigilance. »

« La loi tend à protéger le consommateur. Mais il faut que celui-ci y mette du sien et qu’il se méfie des mails reçus, qu’il prenne le temps de les observer. Il faut savoir qu’aucun organisme ne demande les coordonnées bancaires en ligne. Il faut absolument faire preuve d’une vigilance extrême car cela peut coûter cher et il n’y a pas toujours de recours », conclut Pascal Chenot.

En plus des nouvelles procédures à suivre, expliquées par les gendarmes, tous ont rappelé que lorsqu’une escroquerie est constatée, il faut se rendre à la gendarmerie.

 

Le saviez-vous ?

Selon les chiffres de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), une victime d'escroquerie sur deux se fait piéger sur Internet (51%), bien avant le téléphone (21%) et le domicile (8%).


L'escroquerie sous toutes ses formes


Il peut s'agir d'une simple tromperie, par exemple :

  • vendre de faux billets de concert,

  • envoyer du matériel qui ne correspond pas à la commande,

  • vendre des vêtements contrefaits comme des produits de marques de luxe.

 

Il peut également s'agir d'une véritable manœuvre frauduleuse, avec parfois une mise en scène et l'intervention d'un tiers, par exemple :

  • prétexter le vol de son portable alors qu'il est perdu pour obtenir une indemnisation,
  • présenter de fausses fiches de salaire pour obtenir des indemnités chômage,
  • organiser une prétendue loterie.

L'escroquerie sur internet, qui permet de toucher un plus grand nombre de personnes, peut prendre la forme :

  • du phishing,
  • d'une fausse vente sur des sites d'enchères,
  • d'envoi de mail pour obtenir des coordonnées bancaires afin de récupérer de prétendus fonds ou un héritage (l'escroc demande des fonds pour payer des frais pour l'aider à recouvrer les sommes et au final l'argent est conservé par l'escroc).



Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Nos villes & nos villages - Episode 3 : Saint-Étienne- du-bois

Située aux abords de Bourg-en-Bresse, Saint-Etienne-du-Bois est une porte d’entrée vers le Revermont et le Jura, ce qui la rend proche et lointaine à la fois. De quoi brouiller l’image d’une commune rurale qui se revendique fièrement bressane à part entière. L’histoire, le terroir, les traditions en sont autant de preuves. Ici, on est stéphanois et bressan !
Publié le 28/09/2020

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018



© 2016-2020 L'Ainpact Bourg-en-Bresse • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales