L'Ainpact Bourg-en-Bresse

A LA RENCONTRE D’UN SAVOIR FAIRE LOCAL - Catherine Allouin artisan potier

  • Catherine est dans son univers
  • Catherine est dans son univers
La tête dans les étoiles, les mains dans la terre

Tout a commencé pour Catherine Allouin avec une exposition de grès cuits au bois qu’elle découvre par hasard. Ce fut pour elle une révélation : au contact de cet élément, elle a su immédiatement que c’était ce qu’elle voulait faire. Elle s’inscrit alors aux Beaux-Arts à Bourges où un professeur proposait le travail du grès cuit au bois directement en atelier. Catherine l’avoue bien volontiers : pour bien travailler cette matière, il faut une formation spécifique : « C’est un métier très complexe qui touche à beaucoup de domaines, comme la chimie par exemple lorsque l’on colore les poteries, ou bien encore l’aspect commercial afin de vivre de notre art. Pour sortir des poteries de qualité, il est nécessaire de se former correctement et, croyez-moi, on n’arrête jamais d’en apprendre ! A 62 ans, j’an découvre encore sur cet univers ! La formation initiale ne pose que les bases et elle s’enrichit avec le temps ». 

L’art de Catherine a évolué au fil du temps, laissant apparaître ses préférences, comme l’art floral et les vases qu’elle se plait particulièrement à confectionner. « A mes débuts, je ne faisais pas d’utilitaire, uniquement des objets décoratifs et notamment des chats. D’ailleurs, j’avais offert mon tout premier chat modelé à ma sœur mais ne comptait pas en faire davantage. Et une fois de plus, le hasard s’en est mêlé et une personne ayant vu un autre modelage de chat s’est exclamé qu’elle payerait cher pour un avoir un similaire ! Forcément, ça motive à se lancer. Et depuis, je n’ai jamais cessé d’en modeler, c’est devenu un peu mon animal totem ». Outre les vases, pique-fleurs et autres appliques murales, Catherine a fini par se lancer dans les objets utilitaires : assiettes, plats, bols, saladiers ont rejoint la gamme proposée par l’artiste. De fil en aiguille, Catherine a même développé une technique qui lui est très personnelle : « J’utilise des engobes, c’est-à-dire des terres ajoutées aux grès afin de les colorer sans les faire briller. J’asperge ensuite de cire chaude les endroits que je ne veux pas émailler et j’arrose d’émail. Mes objets sont ainsi à la fois mats et brillants et, à ma connaissance, je suis la seule à faire ça ». Chaque après-midi (sauf le dimanche) Catherine reçoit les clients désireux de découvrir son univers dans sa salle d’exposition de 100m2. Un très bel espace aménagé dans une ancienne grange qui donne un charme tout particulier au lieu. 


Les avantages du grès

Le grès dispose de nombreuses qualités et ce, dès sa confection : « C’est une terre de base, très plastique et que l’on retrouve dans le Puisaye et le Berry. Il résiste à peu près à tout, et surtout aux acides. On n’hésite d’ailleurs pas à mettre des cornichons au vinaigre dans ces pots. Et ils sont faciles d’entretien et d’utilisation puisqu’ils passent au lave-vaisselle et au four à micro-ondes ».


Des portes ouvertes pour en savoir plus

De 17 au 19 juin, Catherine ouvre les portes de son atelier et de son expo lors d’un événement convivial qui s’inscrit en droite ligne des journées nationales de la céramique. Durant ces trois jours, Catherine présentera son savoir-faire et proposera des animations, comme la découverte-atelier de son art ou bien encore la réalisation de tableaux éphémères à base de barbotine, une pâte à base d’argile et d’eau. Elle reçoit également Françoise Chaussy, une amie de longue date qui viendra exposer ses faïences aussi gaies que colorées. Les portes ouvertes de la poterie se dérouleront de 10h à 12h et de 14h à 18h. L’entrée est bien entendu gratuite.


Les 10 étapes de la fabrication d’un bol

1 : Battre la terre et peser les boules

2 : Tourner le bol

3 : Tournasser le bol (c’est-à-dire lui former un pied)

4 : Pose des engobes et des décors gravés

5 : 1ère cuisson à 980°

6 : Défourner

7 : Faire réserve de cire

8 : Emailler

9 : Démailler ce qui dépasse

10 : Recuire à 1300°


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer