L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Instagram L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Facebook Flux RSS


Christian CURTY, directeur de l’ETAC : « aujourd’hui, le cirque est vraiment devenu une pratique sociale »

  • Christian Curty
  • Christian Curty
  • Maison du cirque
  • Maison du cirque
La construction de la Maison du cirque débutera dans quelques jours dans le quartier du Pont des Chèvres. Cet équipement culturel original marque une étape importante pour l’association "Ecole des Techniques et des Arts du Cirque" (ETAC). Il concrétise une reconnaissance du travail accompli depuis bientôt 30 ans, et constitue un formidable outil pour le développement futur. Derrière cette magnifique aventure, il y a un homme, Christian Curty, qui, pour concrétiser ses rêves, est devenu chef d’une bande sympathique et dynamique.

Le samedi 15 janvier, le quartier du Pont des Chèvres connaîtra une animation inhabituelle. Le maire et président de la CA3B, Jean-François Debat, devrait poser la première pierre de la future maison du Cirque, place Loiseau. Diverses animations suivront la cérémonie, avant la projection à 18h 30 d’un court-métrage, "Voyage à Bourk", tourné dans le quartier avec des artistes qui ont développé des performances en utilisant les éléments naturels ou urbains. Un grand moment assurément ! L’occasion est belle de rendre hommage à l’homme sans qui rien n’aurait existé. Comme beaucoup de jeunes à l’époque, Christian Curty était animateur en centre de vacances. Etudiant en sciences-éco, il a vite compris que cette voie était sans issue. En 1991, il s’engage alors au Club Med où, par hasard, il apprend à jongler. Le voilà propulsé GO cirque durant 2 ans. Rattrapé par le service national, il choisit d’être objecteur de conscience à la Fédération des Œuvres Laïques (F.O.L.) et mis à disposition du centre de loisirs de la Jeunesse Laïque. C’est là qu’il met en place ses premiers ateliers autour de la pratique des arts du cirque. Il s’en suit la création d’une association et les premiers partenariats avec la ville de Bourg, le travail avec les établissements scolaires, les bases Francas…


Le meilleur support pour l’éducation à la citoyenneté

Depuis, l’eau de la Reyssouze a coulé sous les ponts et l’on ne compte plus les animations créées dans le département par l’ETAC. Embauché définitivement par l’association en 1997, Christian Curty est devenu directeur de la structure qui comprend désormais 9 salariés. Avant la crise sanitaire, 260 élèves suivaient les différents ateliers mis en place dans 4 gymnases municipaux. Ce centre de pratique amateur a formé, au cours des années, une quinzaine de jeunes qui sont partis dans le monde professionnel du cirque, certains ayant reçu des médailles dans des festivals de renommée internationale. Les interventions dans les diverses structures de la Ville, la création avec l’accueil d’artistes en résidence, et la diffusion de spectacles avec Br’Ain de Cirque, sont les autres missions de l’ETAC. Au bout de 30 ans, l’œuvre est immense. Ainsi, le cirque, aux dires de certains, est devenu une tradition burgienne. Pour ce faire, Christian Curty a su s’entourer d’une fidèle équipe de bénévoles avec qui il partage la fierté du chemin parcouru. « Quand je me bats pour la construction de la maison du cirque, je ne me bats pas pour moi. On fait ça ensemble pour les générations futures. Ça va inscrire le cirque dans la durée ». Il faut insister pour entendre Christian avouer son bonheur de voir tant d’efforts récompensés. « C’est une sacrée reconnaissance de la qualité du travail qu’on a fait dans les quartiers. On se dit quand même qu’on le mérite un peu ». Maintenant, l’équipe est déjà sur l’étape d’après, le fonctionnement de cette Maison du Cirque. «  Ce n’est pas simple, et ce n’est pas gagné d’avance. On a une obligation de résultats ». La mise à disposition de cet équipement de qualité ne changera rien aux fondamentaux de l’ETAC. « J’ai toujours pensé que l’activité cirque est la meilleure activité support à l’éducation à la citoyenneté. Elle allie la dimension physique, les artistes sont des sportifs de haut niveau, à la dimension culturelle, car ils sont dans la création. Mais pour tous ceux qui sont passés chez nous, au-delà des techniques, ce sont d’abord des valeurs qu’on leur a transmis ».


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Nos villes & nos villages - Episode 3 : Saint-Étienne- du-bois

Située aux abords de Bourg-en-Bresse, Saint-Etienne-du-Bois est une porte d’entrée vers le Revermont et le Jura, ce qui la rend proche et lointaine à la fois. De quoi brouiller l’image d’une commune rurale qui se revendique fièrement bressane à part entière. L’histoire, le terroir, les traditions en sont autant de preuves. Ici, on est stéphanois et bressan !
Publié le 28/09/2020

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018



© 2016-2022 L'Ainpact Bourg-en-Bresse • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales