L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Instagram L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Facebook Flux RSS

L'Ainvité de la semaine - Le parc des oiseaux, dans l’attente de l’autorisation d’ouverture


Conçu à l’origine pour servir de zone de protection aux oiseaux dans le territoire de la Dombes, le Parc des Oiseaux de Villars-les Dombes a dépassé le cap du demi-siècle. Connu dans le monde entier, il est le fer de lance du tourisme dans l’Ain. En cette période de pandémie, il est contraint à la fermeture, comme les autres espaces de loisirs en France. Malgré l’absence du public, la vie continue à l’intérieur du Parc, qui joue un rôle important et méconnu dans la sauvegarde et la reproduction des espèces. Comme l’année dernière, il sera prêt à ouvrir ses portes dès la levée des interdictions.

Il existe une douzaine de parcs aux oiseaux en France. Mais, sans chauvinisme aucun, le Parc de Villars-les-Dombes est sans conteste celui qui cumule le plus de superlatifs, tant par le nombre de volatiles que par la qualité des installations.Emmanuel Visentin, son directeur, peut être fier de cette incessante montée en puissance.

D’une surface de 35 ha, le Parc est implanté au cœur d’une vaste réserve de 380 ha. Il héberge 3 000 oiseaux du monde entier. Cela constitue une collection de 600 espèces différentes. Chacune est présentée dans un univers proche de son habitat originel. Les 300 000 visiteurs annuels passent ainsi d’une forêt tropicale à la savane africaine, d’une crique des manchots au bush australien, etc ...

Mais ce n’est pas qu’une affaire de décor. Tout est mis en œuvre pour que l’oiseau soit placé dans des conditions de vie qui soient les plus proches de son état naturel. Chaque volière dispose d’espaces appropriés pour ses différents moments de vie, comme le repos, la toilette, le repas ou l’envol. La chaleur, la luminosité, l’alimentation sont individualisées en fonction des besoins de chacun. Ces tâches quotidiennes, assurées par un personnel compétent, constituent le fil ininterrompu de la vie du Parc.

La dégradation des populations d’oiseaux s’accélère en France et dans le monde. Le Parc des Oiseaux est engagé dans différents programmes européens visant la sauvegarde et la reproduction des espèces menacées, tel que le programme Barnabé par exemple. La surveillance et la maitrise de la reproduction en captivité permet d'obtenir une réserve de population saine et viable qui est ensuite réintroduite dans son milieu d'origine.

À cet effet, des couples reproducteurs sont hébergés dans le Parc. Ils permettent de conserver le patrimoine génétique indispensable pour assurer la continuité de l’espèce, jusqu’à ce que les populations soient entièrement stabilisées et viables à l’état sauvage.Dans la nurserie, l’équipe de soigneurs apporte toute l’attention nécessaire aux nouveau- nés.

La date d’ouverture, cette année, était fixée au 3 avril. Elle a dû être repoussée. En 2020, une semaine après le déconfinement, le Parc des Oiseaux avait pu accueillir le public grâce à des mesures simples et efficaces, en plus des traditionnels gestes barrière. Ce protocole ayant fait ses preuves, il sera reconduit intégralement, facilitant ainsi une ouverture rapide après autorisation.

Les Musicales du Parc, un programme riche et varié


Depuis 12 ans, les Musicales accueillent les plus grandes figures de la chanson française ainsi que des stars internationales, dans un cadre féérique et intimiste.

L’an passé, Emmanuel Visentin avait eu l’idée de génie de décaler le calendrier du début à la fin de l’été. 

L’objectif était d’éviter l’encombrement des festivals au démarrage de la période estivale.

Finalement, le gain de temps lui avait permis de mettre en place les mesures qui avaient abouti au maintien du festival musical.

Forte de cette expérience, l’édition 2021 ne paraît pas menacée.


Le 28 août, Patrick Fiori ouvrira le bal, qui sera refermé par Benjamin Biolay le 12 septembre. Entre temps, il y en aura pour tous les goûts et tous les âges : Paul Personne et Moissec dans le même concert, Grand Corps Malade, Paolo Conte, Jane Birkin, Carla Bruni, The Dire Straits Expérience, Frédéric François, Patrick Bruel, Imany, Tryo, et Kendji Girac. 14 artistes, 16 concerts, et plus de 15 000 spectateurs attendus.


Renseignements et réservations sur le site http://musicales.parcdesoiseaux.com/


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Nos villes & nos villages - Episode 3 : Saint-Étienne- du-bois

Située aux abords de Bourg-en-Bresse, Saint-Etienne-du-Bois est une porte d’entrée vers le Revermont et le Jura, ce qui la rend proche et lointaine à la fois. De quoi brouiller l’image d’une commune rurale qui se revendique fièrement bressane à part entière. L’histoire, le terroir, les traditions en sont autant de preuves. Ici, on est stéphanois et bressan !
Publié le 28/09/2020

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018



© 2016-2021 L'Ainpact Bourg-en-Bresse • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales