L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Instagram L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Facebook Flux RSS


Vie de quartiers à Bourg-en-Bresse - La Ville s’agrandit à l’est avec le lotissement du Lac

  • Les premières maisons sortent de terre
  • Les premières maisons sortent de terre
À l’est du nouveau ! Coincée dans les autres directions cardinales par les communes périphériques, la ville de Bourg-en-Bresse ne dispose de réserves foncières que sur cette partie de son territoire. Elles ne représentent malheureusement pas une surface infinie, aussi toute expansion se doit d’être savamment préparée pour répondre aux besoins les plus cruciaux de la population. Le lotissement du Lac devrait, d’ici 6 ans, apporter un contingent de plus de 160 logements supplémentaires, individuels et collectifs. De quoi permettre à la commune de conserver, voire d’augmenter, sa population.

Il y a déjà un certain nombre d’années, la construction de la nouvelle prison avait provoqué une forte opposition de la part de ceux qui, entre autres reproches, considéraient que cet imposant édifice, gourmand en surfaces, obérait gravement les capacités d’extension future. Car, l’avenir de Bourg est à l’est. Ce n’est plus tout à fait vrai aujourd’hui, comme le précise Claudie Saint-André, adjointe à l’urbanisme et à l’aménagement, en détaillant l’opération du lotissement du Lac : « la préparation a démarré il y a plus de 3 ans. Ce qui était possible à l’époque ne l’est plus forcément, à cause de l’artificialisation des sols qui doit tendre vers zéro. Dans les années à venir, on va être plutôt sur la reconstruction de la Ville sur elle-même : les friches, les terrains laissés libres, les mutations. On sait que cela ne sera pas facile, car se pose le problème de l’intégration d’un nouvel habitat à un quartier existant. Pour autant, cette vaste opération répond à une réelle demande, car les offres de ce type étaient rares dans la commune. Sur les 16 lots proposés à la vente cette année, 10 ont déjà été vendus, d’autres sont en cours de finalisation et seuls 2 restent libres à la vente ».


Commercialisation progressive jusqu’en 2026

Depuis plusieurs mois, les engins de terrassement officient sur le vaste terrain situé au sud de l’avenue Amédée Mercier, en amont du rond-point de la rocade. La voirie est en phase terminale. En venant du centre-ville, on découvre en premier la Salle des Familles qui doit être livrée d’ici quelques jours. Il restera alors, jusqu’à son ouverture prévue début mai, si les conditions sanitaires le permettent, à procéder à l’installation du mobilier, du matériel vidéo et de sonorisation, ainsi que des jeux extérieurs. Ce bâtiment modulable de 450 m2, de forme moderne, pourra accueillir quelques 200 personnes assises en configuration repas. Il a été travaillé en filière bois local avec le concours de Fibois 01. La gestion des réservations, déjà ouvertes, est traitée en régie municipale. Ce nouvel équipement bénéficie d’une accessibilité aisée depuis la rocade ou le centre-ville, comme d’ailleurs l’ensemble de ce futur quartier idéalement situé. En face de la Salle des Familles, les premières constructions individuelles du lotissement du Lac sortent déjàde terre. Devant le succès de la commercialisation, la deuxième tranche annuelle démarrera peut- être plus tôt que prévu.

Au total, les 6 phases permettront, d’ici 2026, la vente de quelques 67 lots. Parmi ceux-ci, 5 sont réservés à des opé- rateurs privés avec appel à projetpour des logements collectifs. Les deux premiers, situés à l’est de la zone, en face de la Maison des Familles, ont été remportés par SOGEPROM, promoteur leader, filiale de la Société Générale. En principe, dès l’automne, commencera la construction de plusieurs petits bâtiments, de 2 ou 3 étages. Cela représentera quelques 52 appartements. La commune a imposé, dans son appel d’offres, des exigences sur les niveaux de performance éner- gétique. Cela fait sens par rapport aux objectifs environnementaux concernant l’ensemble des lots mis en vente dans l’opération du lotissement du Lac. Le cahier des charges est assez contraignant sur les modalités, l’organisation générale, le verdissement, la récupération des eaux, l’imperméabilisation. En contrepartie, la Ville a mis en place un bonus écologique, une réfaction de 15 % sur le prix d’achat, dès lors que le propriétaire s’engage dans la construction d’une maison passive, ou à label équivalent.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Nos villes & nos villages - Episode 3 : Saint-Étienne- du-bois

Située aux abords de Bourg-en-Bresse, Saint-Etienne-du-Bois est une porte d’entrée vers le Revermont et le Jura, ce qui la rend proche et lointaine à la fois. De quoi brouiller l’image d’une commune rurale qui se revendique fièrement bressane à part entière. L’histoire, le terroir, les traditions en sont autant de preuves. Ici, on est stéphanois et bressan !
Publié le 28/09/2020

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018



© 2016-2021 L'Ainpact Bourg-en-Bresse • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales