L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Instagram L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Facebook Flux RSS


Vie de quartiers à Bourg-en-Bresse - Péronnas aura bientôt son cœur de ville

  • Plan de masse
  • Plan de masse
  • 2 commerces qui seront relogés
  • Donato Porta
  • Vue aérienne
  • Résidence Amarante
Projetée depuis plusieurs années, l’opération "Cœur de Ville" de Péronnas va entrer prochainement dans une première phase active. Elle vise, à terme, à créer un cœur de bourg identifié, une centralité autour de la mairie, une densification de l’habitat, une augmentation de l’offre commerciale en façade sur l’avenue de Lyon, et un lieu de passage convivial et sécurisé pour traverser cette pénétrante très usitée. Démarrage des premiers travaux à l’automne 2021, et fin envisagée au plus tôt en 2026. C’est le temps nécessaire à la réparation d’une anomalie historique.

Vue du ciel, l’agglomération burgienne pourrait ressembler à une comète, et Péronnas en serait la queue. La comparaison n’est certes pas fameuse, mais elle permet de visualiser la problématique de cette commune périphérique, avec l’absence d’un cœur de village véritable qui ferait vivre ses prolongements.


Depuis plusieurs années, les élus municipaux avaient pris le problème à bras le corps et avaient voté un projet devant mettre fin à cette bizarrerie. C’est le projet du promoteur immobilier Imterval qui a été retenu par la municipalité, projet conçu par les agences Architecture Barillot et SEV Architecture. L’occupation illégale d’un local devant être démoli et la pandémie mondiale ont quelque peu retardé les échéances, et ont modifié le phasage de l’opération. L’opération est désormais découpée en 3 phases distinctes, dans le temps et dans l’espace.

La première concerne la construction d’Amarante, une résidence de 22 logements en accession à la propriété en rez-de-chaussée + 3 étages. La commercialisation des premiers logements ayant été lancée il y a déjà quelques mois, les premiers coups de pioche devraient rapidement suivre. Ce bâtiment (A sur le plan de masse), accessible depuis la rue Robert Schuman, sera semi-enterré pour épouser la ligne de pente. Les logements seront répartis d’une manière équilibrée du T2 au T5, chacun bénéficiant de toutes les commodités et d’un espace extérieur permettant à 4 personnes de déjeuner à l’aise. Les 4 logements du dernier étage, dits en attique, disposeront de très vastes terrasses et risquent d’être les plus convoités. 24 garages en sous-sol et 10 places extérieures accueilleront les véhicules. Un jardin partagé favorisera la rencontre et la convivialité. Livraison du bâtiment A est prévue fin 2022.

92 nouveaux logements dans le "Cœur de Ville"


La 2ème et la 3ème phase nécessiteront la démolition des maisons et bâtiments situés entre le laboratoire médical et la résidence des Bleuets aux feux tricolores. Déjà rachetés par la mairie, ils sont actuellement murés depuis le squat illégal.

La 2ème phase, construction des bâtiments C (24 logements) et D (13 logements), débutera après l’achèvement d’Amarante. Ces deux petits immeubles en R + 3 proposeront des logements en location et en accession à la propriété. Ils disposeront de garages souterrains. A l’arrière du bâtiment C, un parking de 40 places sera aménagé.

Le rez-de- chaussée accueillera des professionnels à l’arrière, et des surfaces commerciales, en façade sur l’avenue de Lyon. C’est ici que seront réinstallés les deux commerces actuels voués à être démolis, la boulangerie et le tabac-presse.Donato Porta, propriétaire de ce dernier n’est pas trop perturbé par ce futur changement. « Chaque chose en son temps, on n’est pas trop inquiets. D’après ce qu’on a vu, il n’y aurait pas trop de places de parking ».

Les projets définitifs ne sont encore qu’au stade des esquisses, et il est difficile de fixer une date d’achèvement qui oscille entre 2024 et 2025. La construction du bâtiment B est donc prévue en troisième phase, afin que les 2 commerces qui seront démolis et relogés, ne connaissent pas de rupture d’activité. On peut situer ce chantier dans les années 2025 et 2026. 33 logements seront livrés, qui s’inscriront dans le prolongement d’Amarante. D’ailleurs, les parkings souterrains devraient communiquer. Une placette séparera les bâtiments B et C et donnera à l’ensemble un air de place du village, pour peu qu’un bar ou une brasserie s’installe dans un des locaux commerciaux.Un cheminement favorisant les déplacements doux, piétons et vélos, reliera l’avenue de Lyon à la rue Robert Schuman.

Enfin, l’avenue de Lyon, sur la portion située entre le rond-point et les feux tricolores sera requalifiée, afin de créer une zone dynamique et apaisée, de réduire la vitesse des véhicules et ainsi de favoriser la liaison entre les deux côtés de la route : places de parking en arrêt-minute, plateaux piétonniers, resserrement des voies de circulation, végétalisation.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Nos villes & nos villages - Episode 3 : Saint-Étienne- du-bois

Située aux abords de Bourg-en-Bresse, Saint-Etienne-du-Bois est une porte d’entrée vers le Revermont et le Jura, ce qui la rend proche et lointaine à la fois. De quoi brouiller l’image d’une commune rurale qui se revendique fièrement bressane à part entière. L’histoire, le terroir, les traditions en sont autant de preuves. Ici, on est stéphanois et bressan !
Publié le 28/09/2020

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018



© 2016-2021 L'Ainpact Bourg-en-Bresse • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales