L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Instagram L'Ainpact Bourg-en-Bresse sur Facebook Flux RSS


VIE DU DÉPARTEMENT- 2021, année "utile" pour le département


Pas de cérémonie de vœux cette année pour Jean Deguerry, président du département, sauf pour la presse réunie en amont de la session du conseil départemental. L’occasion pour lui de rappeler les chantiers en cours en cette fin de mandature, en se refusant, pour l’instant, de faire le bilan de ces 6 dernières années.

« Les choses ne s’arrêtent pas parce qu’il y a des élections. Elles ont été décidées en amont, c’est pourquoi je souhaite faire de 2021 une année utile qui continue sur un projet, avec la même envie, la même vivacité ». Le vote du budget primitif a entériné les aides mises en place dans lecadre du plan COVID, qui vont atteindre 33 millions d’euros. L’enveloppe initiale sera dépassée, car plus de 1 100 dossiers ont été déposés par les acteurs de l’hôtellerie, de la restauration et de l’évènementiel. Elles s’ajoutent aux aides sociales, à l’agriculture et aux entreprises.

Des aides "utiles", permises grâce aux 18 M€ d’économies réalisées depuis le début du mandat. 2021 verra la contractualisation des aides aux communes et aux EPCI, en augmentation de 5 M€, avec 2 thématiques nouvelles : la transition énergétique et la rénovation du patrimoine de proximité. « Ces 20 M€ de dotation génèrent 160 M€ de travaux qui vont être injectés directement dans le département de l’Ain ».

Côté éducation, le département garde le rythme avec l’achèvement de la construction de collège de Valserhône et le démarrage du chantier du collège d’Ars-sur-Formans. Le plan d’actions contre la désertification médicale va permettre le recrutement de 4 médecins salariés équivalents temps plein, et l’installation de nouvelles télécabines médicales, notamment à St-Julien-sur-Reyssouze et à Bourg-en- Bresse, portant ainsi leur total à 5. Dans le prochain contrat de plan état-région sera inscrite la construction d’une maison médicale dans la cité burgienne, très attendue par le milieu médical. Dans le même domaine, le département se portecandidat à l’arrivée d’une antenne de la faculté de médecine de Lyon pour une première année de médecine en terres bressanes.

Enfin, Jean Deguerry a rappelé la volonté du département d’accueillir la construction de 2 nouveaux EPR sur le site de la centrale du Bugey, en remplacement des 4 réacteurs vieillissants. Une décision basée sur des raisons économiques, qui se heurte à l’hostilité des élus lyonnais et genevois. Elle risque de devenir un des thèmes centraux de la campagne pour les élections départementales en juin prochain.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine

Nos villes & nos villages - Episode 3 : Saint-Étienne- du-bois

Située aux abords de Bourg-en-Bresse, Saint-Etienne-du-Bois est une porte d’entrée vers le Revermont et le Jura, ce qui la rend proche et lointaine à la fois. De quoi brouiller l’image d’une commune rurale qui se revendique fièrement bressane à part entière. L’histoire, le terroir, les traditions en sont autant de preuves. Ici, on est stéphanois et bressan !
Publié le 28/09/2020

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018

La « Tourismophobie »

Publié le 29/06/2018



© 2016-2021 L'Ainpact Bourg-en-Bresse • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales